Weekends entre passionnés

Le développement du tourisme collaboratif n’est pas un danger pour les acteurs traditionnels, mais une opportunité pour tous dans un marché qui croit de 4 à 5% par an et surtout pour la France qui reste la première destination mondiale.


Les pratiques collaboratives se développent de plus en plus : accueillir des visiteurs chez soi, faire découvrir sa région,partager ses bons plans, donner son avis et ses conseils sur une expérience touristique.…Elles expriment deux évolutions fortes des attentes des voyageurs : une recherche de rencontre et d’authenticité, et l’envie d’être conseillé et guidé par des locaux qui ne soient pas dans une logique marchande.

En synthèse les voyageurs cherchent à sortir des sentiers battus de l’industrie du tourisme.

Ceci constitue t-il une menace pour l’activité touristique ? Nous croyons que non.

Pour nous, cette évolution est une formidable opportunité pour l’activité touristique, secteur fondamental de notre économie, car elle permet aux habitants de devenir les ambassadeurs de leurs territoires , de communiquer à leur tour  sur la richesse de leur patrimoine historique ou naturel, sur les événements locaux et de générer des flux de visiteurs supplémentaires.

Cette envie de nos habitants de faire découvrir leur ville n’est pas nouvelle : elle est déjà exprimée par les Greeters, ces guides gratuits qui vous proposent de vous faire découvrir leur ville ,de façon  souvent insolite, avec le regard passionné de ses habitants. Et la France est , selon Christian Ragil, Président de France Greeters , le pays qui compte le plus grand nombre de réseaux de Greeters !

Toujours pour parler de la passion avec laquelle nos habitants s’expriment sur leur territoire,  nous vous invitons à découvrir les weekends proposés par les  hôtes de My weekend for you : dans un monde ou l’avis du consommateur devient fondamental, avoir des tels ambassadeurs c’est une  véritable chance !

Alors bien entendu, les solutions d’hébergement collaboratif payantes ( Airbnb, Bedycasa, Interhome…) ou gratuites comme les réseaux d’hospitalité ou les sites d’échanges de maison  ( Couchsurfing, Guesttoguest, Homeswapping, Myweekendforyou..) qui se développent, ne favorisent pas immédiatement l’industrie hôtelière (  Notons toutefois que les plateformes d’hébergement gratuit ne constituent pas une forme de concurrence déloyale vis-à-vis de l’hôtellerie). Mais le développement du tourisme collaboratif a des impacts positifs sur l’activité économique : plus de voyageurs, c’est plus d’entrées dans nos musées et nos festivals, plus d’achats dans nos boutiques, plus de réservations dans nos restaurants… Il a surtout un énorme impact en terme d’image d’accueil : aujourd’hui près d’un million de personnes sont prêtes en France à loger gratuitement des visiteurs ou à échanger leur maison avec d’autres vacanciers. Alors disons le : les français sont accueillants !

Nous pensons que les Institutionnels du Tourisme devraient relayer plus largement toutes ces initiatives , et en particulier celles qui reposent sur la gratuité et l’échange. Car finalement , qui est le gagnant ? Le voyageur ! Et un voyageur satisfait que fait-il ? Il parle de la France et des français, il donne envie à son entourage de venir. Et si lui-même souhaite revenir, peut-être aura t’il envie d’emmener sa famille ou ses amis, et de chercher une réponse dans l’offre hôtelière locale ?

 

Nous avons la destination touristique la plus belle, la plus riche et la plus diversifiée de la planète. Unissons nos efforts pour améliorer encore notre image d’accueil, pour mieux répondre aux attentes des voyageurs, et nous tirerons tous un bénéfice à développer ainsi les flux de visiteurs dans notre pays!

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur My weekend for you

 

my-weekend-for-you-tourisme-collaboratif

 

 

My weekend for you présenté en deux minutes