Weekends entre passionnés

Les embouteillages ont disparu ! Et si cela devenait notre quotidien ?

En ce 14ème jour de confinement, la circulation est totalement fluide dans les principales périphéries que sont Paris, Lyon et Marseille. Si la situation est inédite, on a pu aussi observer une formidable discipline collective et un attachement de tous à protéger les plus fragiles d’entre nous. La période de confinement nous invite également à réfléchir à notre mode de vie, à ce qui a vraiment de l’importance, au rôle que jouent les uns et les autres dans la société. Alors si demain, on veut dire adieu aux embouteillages , la solution est simple et à portée de clic.

embouteillages paris 30 03 2020
Capture d’écran Sytadin du 30/03/2020

Un rêve à portée de clic

Les solutions existent et sont apportées par les nouvelles technologies de l’interconnexion. Ces technologies permettent de recenser les trajets de conducteurs et d’identifier les passagers qu’ils pourraient emmener sur leur itinéraire, avec d’éventuels détours. Il est facile de comprendre lorsque l’on patiente tous les matins dans les embouteillages, que les possibilités d’interconnexion sont multiples ! Il y a en moyenne sur le réseau routier d’Ile de France 1,1 personne par véhicule. Ceci génère chaque jour 200 à 300 km d’embouteillages. Avec 1,7 personne par véhicule, le problème disparaît

Aujourd’hui, il existe plusieurs plateformes qui permettent de relier les conducteurs et passagers pour leurs trajets domicile-travail. Nous citerons les deux principales : Blablalines et Klaxit. Le succès de ces plateformes, désormais au point sur le plan technologique ,repose sur la généralisation de l’usage : plus nombreux nous serons à les utiliser, plus il y aura d’offres et d’interconnexions possibles.

embouteillages

Des avantages immenses pour tous

La généralisation du covoiturage présente des intérêts immenses pour nous tous.

  • Gagner du temps chaque matin avec une circulation désormais fluide
  • Ne plus perdre de temps à chercher une place de parking
  • Economiser les frais de déplacement quotidien
  • Améliorer la qualité de l’air , réduire la pollution sonore et préserver ainsi la qualité de vie et la santé des riverains
  • Faire de belles rencontres tous les jours et développer un réseau social réel

Vers un nouveau modèle économique

La disparition des embouteillages viendra d’un mouvement collectif d’adoption et de généralisation du covoiturage. Mais il faudra également être capable de gérer un mouvement de transition de notre modèle économique en passant d’un modèle d’usage individuel à un modèle d’usage partagé de la voiture.

En réalité, il va falloir sortir de notre modèle de consommation de masse individualiste , dans lequel la voiture tient une place centrale.

La voiture est bien plus qu’un bien de consommation. C’est un moyen d’indépendance et d’évasion ( les “voitures à vivre”), un moyen d’identification et de distinction sociale. Des décennies de marketing nous ont amené à une situation de surcapacités. Aujourd’hui, on recense 32,7 millions de voitures particulières en France. Ceci doit bien représenter 120 à 130 millions de sièges, soit pratiquement deux fois la population française. En rajoutant les transports en commun, et les autres moyens de déplacement ( vélo, marche), nous sommes clairement suréquipés ! Et de fait , les voitures ne roulent que 4% du temps, et dans 75% des cas il n’y a qu’un passager à bord. Il en coûte pourtant en moyenne 6.000 € par an et par automobiliste.

La transition devra aussi être pilotée pour préserver notre industrie et ses emplois.

Tout l’enjeu va être de basculer d’une société de production et de consommation de masse vers une société de production et de consommation propre, qualitative et frugale. Notre société actuelle s’est construite sur la base d’un système de production de masse permettant d’abaisser les prix de revient, et nécessitant en contrepartie une consommation de masse. On en mesure aujourd’hui toutes les limites, et en particulier dans l’automobile : épuisement des ressources, enjeux autour du pétrole , embouteillages, pollution sonore et atmosphérique. Demain, il faudra basculer vers un modèle plus vertueux, plus propre, relocalisé , avec sans doute des coûts et des prix de vente en hausse. Mais ceux-ci seront amortis par la partage des frais entre les utilisateurs.

covoiturage


Chez My weekend for you, on est bien sûr à fond pour la convivialité et le partage et le développement de ces nouveaux usages. Alors en cette période de confinement, profitez de vos instants de liberté pour vous inscrire sur une plateforme de covoiturage domicile travail. Pour que tous ensemble nous puissions dire adieu aux embouteillages.


Portez-vous bien ! 🏠

couchsurfing

Autres articles

  1. covoiturage
  2. weekend surf tourisme collaboratif