Weekends entre passionnés

Dormir gratuitement chez l’habitant, c’est possible, ça devient même un mode de vie ! Chez My weekend for you , on est bien placé pour en parler: depuis notre lancement en Avril 2017, plus de 24.000 membres dans 25 pays ont adopté notre concept de weekend gratuit chez l’habitant et on recense déjà près de 400 weekends proposés.

Tour d’horizon des différents réseaux et des bonnes pratiques pour vivre le voyage autrement.

Les réseaux d’hospitalité ont explosé 

Les réseaux d’hospitalité ont toujours existé , et se sont développés notamment après guerre. Le plus ancien réseau est Servas, une ONG , née de l’idée que l’hospitalité entre habitants et voyageurs pouvait rapprocher les peuples et éviter des conflits futurs. Cette association compte 15.000 foyers dans le monde.

 

dormir-gratuitement chez-l-habitant  dormir-gratuitement chez-l-habitantdormir-gratuitement chez-l-habitant

 

 

Plus tard, avec l’avènement d’internet, d’autres réseaux sont apparus : Hospitality Club a été créé en 2000, Couchsurfing en 2004 ou encore Be Welcome  en 2007 et ont pu se développer largement, rassemblant rapidement des centaines de milliers de membres. Mais c’est le renforcement du capital risque aux Etats-Unis qui a permis la forte croissance des réseaux d’hospitalité, au travers de son leader actuel Couchsurfing, qui revendique plus de 14 millions de membres. En effet, pour se développer, fournir de l’offre et un bon service utilisateurs aux membres, il faut des moyens marketing et humains, et Couchsurfing les a rassemblés en levant plus de 22 millions de dollars.

La pratique rentre dans les moeurs

Dès lors, dormir gratuitement chez l’habitant devient une pratique  qui se généralise. Et l’idée d’accueillir un inconnu chez soi, ou d’aller dormir chez un inconnu fait son chemin, popularisée en France par l’émission  » J’irai dormir chez vous  » , dans laquelle le chroniqueur s’invite chez des habitants des pays qu’il traverse pour mieux les connaître et partager des bons moments.

A ceci s’ajoute l’envie de voyager autrement, de sortir des sentiers battus et d’avoir une relation plus authentique avec les habitants des villes ou pays visités.

Cette pratique touche surtout les plus jeunes : la moyenne d’âge sur Couchsurfing est de 27 ans,  et est de mieux en mieux sécurisée par les plateformes avec leurs systèmes de notation qui permettent l’autorégulation de la communauté, et les systèmes de vérification de profil. E t puis dormir gratuitement chez l’habitant , c’est une bonne solution quand on a un budget serré !

dormir-gratuitement-chez-l-habitant

Du bon usage des réseaux d’hospitalité 

Reste à retenir qu’un réseau d’hospitalité , ce n’est pas l’hôtel gratuit, et que les hôtes cherchent avant tout à rencontrer des voyageurs avec qui ils auront des affinités. En phase de recherche, il faut donc se concentrer sur la personnalité des hôtes, chercher la personne qui aura plaisir à vous recevoir et prendre le temps d’envoyer un message personnalisé à chacun, tout en veillant à bien se présenter soi-même.

Pour la suite, ce sont les règles de savoir vivre qui s’appliquent. Respecter les lieux, aider aux tâches ménagères, ranger sa chambre et faire son lit en partant, apporter un petit cadeau à son hôte…

Un article intéressant à lire à ce sujet : cliquer ici

Alors quel réseau choisir ?

  • les voyageurs préféreront les réseaux internationaux comme Couchsurfing ( pour les plus jeunes qui acceptent de dormir dans le canapé) ou Be welcome, pour ceux qui sont plus à la recherche d’une famille et d’une maison.
  • les personnes qui souhaitent vraiment passer du temps avec leurs hôtes pour découvrir leur ville ou leur région au travers de passions communes ( randonnée, moto, vélo, visites culturelles, oneotourisme, gastronomie…)  préféreront My weekend for you. Ce tout nouveau réseau permet à ses membres de s’inviter en weekend les uns chez les autres pour partager des activités.

Vous avez donc l’embarras du choix, des rencontres et des destinations.

Nous vous souhaitons de beaux voyages, et de beaux weekends si vous les passez avec les membres de My weekend for you.

L’équipe de My weekend for you

Cliquez ici pour en savoir plus sur My weekend for you

dormir-gratuitement chez-l-habitant