Weekends entre passionnés

My weekend for you dépasse les 25.000 membres et est désormais représentée dans 27 pays.

My weekend for you dépasse les 25.000 membres

 

Le succès se poursuit pour le concept d’hospitalité et de partage de la startup vauclusienne.

Un peu plus d’un an après son lancement, My weekend for you rassemble déjà 26.500 membres dans 27 pays. Si la communication est centrée sur la France, internet a fait le reste et on trouve désormais des membres de My weekend for you en Europe, en Afrique, mais aussi dans les Caraïbes ou l’Océan Indien. Voire en Nouvelle Calédonie et à Thaïti !

La communauté ne cesse de s’étendre. Et la notoriété de la startup de St Saturnin les Avignon a largement franchi les frontières de l’hexagone .

Une startup soutenue par l’écosystème local.

Les 4 fondateurs ne sont pas seuls. L’écosystème s’est largement mobilisé pour accompagner ce projet ambitieux, qui vise une croissance rapide et une position européenne. French Tech Culture, Réseau Entreprendre, Tourisme Innov, Région PACA, Orange Sud-Est, Club Eco de La Provence sont mobilisés pour apporter soutient financier ou appui opérationnel.

A terme, la startup vise de recruter une dizaine de collaborateurs dans le Vaucluse.Principalement des spécialistes du web ou du marketing et équipe de relation client.

Recrutement et levée de fonds

Pour poursuive son développement, et notamment à l’international , l’équipe s’agrandit. Elle a  intégré récemment deux  jeunes étudiantes pour les appuyer sur le community management et commencer à aborder les pays voisins.

La startup va également lancer une nouvelle levée de fonds via Ayomi, une plateforme de crowdfunding. Elle s’est également rapprochée de business angels et d’investisseurs régionaux . Mais aussi d’entreprises du secteur du tourisme et de l’économie sociale et solidaire.

My weekend for you dépasse les 25.000 membres et maintient donc son cap pour 2024 avec un objectif de 600.000 membres. Et l’ambition de créer une belle startup dans le Vaucluse. Histoire de montrer qu’on peut aussi lancer des projets numériques innovants sur notre territoire. Et allier épanouissement professionnel et cadre de vie de qualité.