Weekends entre passionnés

Visite touristique du château de Gordes, un rendez-vous familial

L’histoire du château de Gordes

château de Gordes  
Le château de Gordes dans le soleil couchant

Le château de Gordes domine depuis 1000 ans le petit village perché. C’est Guillaume d’Agoult qui le mentionne pour la première fois dans ses mémoires que l’on date de 1031 ap JC. Cependant, c’est en 1123 qu’il acquiert la forme qu’on lui connaît aujourd’hui.

De grosses tours rondes défendent l’imposant édifice. La couronne de mâchicoulis de ces tours supporte une terrasse pour l’artillerie. Des murs hauts de trois étages sont reconnaissables par leurs fenêtres de style Renaissance. Les visiteurs aguerris peuvent remarquer des ouvertures de bouches à feu judicieusement réparties partout sur le château de Gordes. On en trouve à la fois sur les murs, sur les tours et sur les échauguettes.
La façade sud du château donne sur la vieille ville de Gordes. Derrière la fontaine, la muraille encadre une porte voûtée. Elle s’ouvre sur une cour intérieure dont l’escalier monumental dessert le bâtiment.

L’actualité du château de Gordes

château de Gordes  
Le château de Gordes au coeur de la flore provençale

En 1789, les Révolutionnaires ont récupéré le château mais ne l’ont pas détruit.

En 1931, on a classé le château aux monuments historiques. Plus tard, en 1949 on a aussi classé la tour du château à ce registre.

De juin 1970 à mars 1996, le château de Gordes a abrité un musée consacré à Victor Vasarely. Ce grand artiste hongrois, naturalisé français, était notamment connu comme père de l’art optique. Cet art exploite les illusions ou les jeux d’optique aux sein des œuvres d’art.

Désormais, le château de Gordes abrite à la fois l’office de tourisme de la ville ainsi qu’un musée de peinture consacré à l’artiste belge Pol Mara. Si vous vous y rendez pendant l’été, l’office du tourisme y organise des visites guidées.

Si ce focus sur le château de Gordes vous a plu, n’hésitez pas à aller découvrir le château d’Aramon.

Écrit par Diana Boursin

Autres articles

None found