Weekends entre passionnés

Un weekend à la découverte du Nord. Jour 1 : visite des mines de Lewarde puis  balades dans le Douaisis

Envie d’un weekend à la découverte du Nord : terrils, patrimoine minier, balades, visites de Lille ? Suivez le guide !


Commençons par la visite des mines de Lewarde.

Vous allez découvrir la fosse Delloye ( ou Joseph Delloye) de la Compagnie des mines d’Aniche . Il s’agit d’un ancien charbonnage du Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais .

Les travaux ont démarré en 1911, mais le fonçage du puits a été interrompu par la Première Guerre mondiale et n’a été repris qu’en 1921. Le puits a été  mis en service en 1927 .A cette époque, il  atteint 360 mètres de profondeur. Au même moment, les travaux démarrent pour  le puits Delloye no 2 , et l’extraction débute en 1932.

En 1946, la Compagnie des mines d’Aniche est nationalisée .Elle rejoint alors le Groupe de Douai. Des petites cités ouvrières  sont construites à cette époque.  Malheureusement, des études  menées sur le gisement concluent  que la fosse n’est plus rentable à exploiter, et celle-ci ferme en 1971. Ne restent  alors exploitées que les  fosses des concentrations Gayant et Barrois pour la concession d’Aniche, et no 9 de la concession de l’Escarpelle, pour le Groupe de Douai.

En 1973, les Houillères décident de créer un musée de la mine. Alexis Detruys en est le principal initiateur. Il est alors Secrétaire Général du Bassin du Nord-Pas-de-Calais .Il retient le site de la fosse Delloye pour installer le musée.

En 1984 le Centre historique minier est inauguré.

 Il constitue dès lors un des principaux de la mémoire du bassin minier. Il permet de découvrir toutes les installations d’une fosse du xxe siècle, y compris des galeries reconstituées. De plus, il possède une importante collection d’archives ( 2 700 mètres de  linéaires)  contenant notamment  7 000 ouvrages, 550 000 documents photographiques, 500 films, 350 vidéogrammes et 300 enregistrements sonores.

Le 21 septembre 2009, les installations de surface sont classées aux monuments historiques. Plus tard, le 30 juin 2012,  c’est au tour de la fosse Delloye d’être inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Après la visite des mines, que diriez-vous d’une belle randonnée ?

Le Douaisis vous offre de multiples possibilités de randonnée avec pas moins de 200 kilomètres de chemins balisés. De la promenade de 5,5 km à la randonnée de 28 kilomètres, il  y en a pour tous les niveaux. Vous pourrez ainsi découvrir différents chemins à travers prairies et étangs. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Douaisis Agglo.


Un weekend à la découverte du Nord. Jour 2 : Visite de Lille

Difficile de visiter Lille en une journée, tellement il y a de choses à voir. Voici notre sélection des 10 principales visites à effectuer.

Parmi les monuments, nous retenons le palais Rihour, l’Hospice Comtesse, la cathédrale Notre-Dame-de-la-treille, le beffroi de la chambre de commerce, la citadelle ou l’hôtel de ville et son beffroi

A voir également le Palais des Beaux arts de Lille.

Enfin, ne manquez pas de passer devant la Grande Place, la statue de la déesse et la statue du p’tit Quinquin

Quelques détails sur des visites à faire dans le centre ville.

Le cœur de Lille : la Grande Place, la place Rihour et la statue du P’tit Quinquin.

La Grande Place est située au cœur du centre-ville de Lille. C’est le lieu le plus fréquenté de la ville,   situé entre la gare et le Vieux-Lille. Cette place a été édifiée au Moyen-âge. A l’origine c’était la place du marché. La Vieille Bourse reflète la richesse de cette époque.

Au centre de la Grande Place se dresse la colonne de la déesse. Elle commémore l’héroïsme des Lillois lors du siège de Lille de 1792 par l’armée impériale.

Plus loin, place Rihour, vous découvrirez le Palais Rihour. Les ducs de Valois Bourgogne ont construit ce bâtiment de style gothique au XVème siècle . Il  accueille désormais les locaux de l’office de tourisme de Lille.

Ensuite dirigez-vous vers la rue Nationale. Vous pourrez alors y  voir la statue du P’tit Quinquin d’ Eugène Déplechin. Cette statue a été érigée un hommage à la chanson du poète lillois Alexandre Desrousseaux .D’ailleurs son  buste surplombe la statue du P’tit Quinquin.

Le Beffroi de la Chambre de Commerce

La construction de la Chambre de Commerce de Lille remonte au début du XXe siècle. On peut admirer son beffroi néo-flamand . Il mesure de 76 mètres de hauteur.Une horloge à quatre cadrans orne l ensemble. Il rivalise avec le beffroi l’hôtel de ville, et marque ainsi la rivalité entre le pouvoir de l’économie et celui de la politique et de la religion. En entrant dans le bâtiment, vous découvrirez un magnifique hall d’honneur bardé de fresques à la gloire du commerce lillois. Vous pourrez également admirer sa splendide coupole qui mesure 17 mètres de haut. La Chambre de Commerce de Lille reflète bien la richesse de la métropole à l’époque issue des industries du textile, de la chimie et de l’acier.


Ce weekend vous tente ? Alors ne manquez pas de contacter Virginie qui sera ravie de vous accueillir chez elle à Douai.